Les filles dans Ouest France

Publié le par BN 13

Au Bretagne-Nantes XIII, les filles font du rugby - Nantes

vendredi 11 mars 2011
L'équipe féminine du Bretagne-Nantes XIII : « Comme le match, la troisième mi-temps mérite d'être vécue ! », disent-elles, unanimes.

 

Elles sont vingt-cinq à jouer face à des clubs prestigieux : Marseille, Toulouse, Albi...Vignt-cinq rugbywomen toujours prêtes à en découdre... Sur le terrain !

 

Au stade Lecointre, ce sont les garçons du club Bretagne-Nantes XIII qui jouent en lever de rideau. Normal, les filles sévissent en première division élite féminine.

« Quand on prend un coup, on croit rester à terre, mais à chaque fois, on se relève ! » Les propos de Célia, une des joueuses, résume bien l'état d'esprit des 25 filles qui composent l'équipe. Leur entraîneur, Yoann Bodier, revient sur l'histoire qui a façonné ce groupe. « Pour la plupart, elles viennent du groupe loisirs. Après la fusion entre la Boissière et nous, elles sont montées en 2010 en première division. C'est un grand changement ! Ensuite nous avons recruté celles qui se présentaient spontanément. »

Avec le préparateur physique, « Nico », venu du basket de Rezé, les entraînements sont identiques à ceux des garçons. « Cela demande de la patience. Avec les filles, il faut ajouter beaucoup de psychologie lors des premiers matchs. N'oublions pas que certaines d'entre elles n'avaient aucune culture du rugby. »

Et cette culture, les filles se l'approprient très vite ! Il suffit de les écouter. Solenne, talonneuse et trois années de rugby : « Mon père n'était pas joueur de rugby, mais un passionné de ce sport. Il m'a donné l'envie. Ce qui me plaît, c'est l'engagement physique. On ne lâche rien ! » Gaëlle, 2 e ligne : « Je suis venue grâce au tournoi Intercafés qui se déroule chaque année, à Nantes. L'intégration dans le groupe a été déterminante. J'ai trouvé ce qui me manquait ! »

La capitaine, Aurélie, qui joue depuis sept ans, ne doute pas de l'équipe : « Si ça peut faire bizarre pour certains que des filles jouent au rugby, cela n'enlève rien à la motivation de l'équipe. Il faut sortir des clichés établis ! À chaque match, elles donnent tout ce qu'elles ont ! »

Le mot de la fin sera plus festif, car toutes sont unanimes : « Comme le match, la troisième mi-temps mérite d'être vécue ! » Et à en croire les rumeurs, avec les filles du Bretagne-Nantes XIII, cela mérite... vraiment... d'être vécu !

Bretagne-Nantes XIII, entraînements au Stade Michel Lecointre, à Beaulieu, le mardi et jeudi, à 20 h. Le recrutement continue. Tél. 06 64 14 15 10.

 

Merci Ouest France !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article